Chicoutimi, Saguenay

Grâce à une approche combinée d’urbanisme participatif et tactique, les citoyens ont pu s’approprier le lieu “La Traverse du Coteau”, en réalisant des interventions temporaires avec le soutien de la municipalité.

Valoriser un parcours piéton.

Ancienne voie ferrée du Canadien National cédée à la Ville de Saguenay à la fin des années 1980, le terrain traverse le centre-ville de Chicoutimi, offre de jolis points de vue sur la ville et permet d’accéder à de nombreux lieux de destination. Partiellement transformé en voie piétonne, le parcours est cependant interrompu par de nombreuses intersections peu conviviales pour les piétons. Il est accidenté et manque d’éclairage ce qui limite son utilisation le soir et en hiver.

Dans ce projet, nous avons collaboré avec le conseil de District 11. Celui-ci découle de la promesse du conseiller municipal indépendant élu en 2013 de donner plus de place à la participation citoyenne. Il permet aux citoyens de participer aux décisions d’investissements de la Ville et d’orienter les actions pour améliorer le milieu de vie du district, notamment par le budget participatif.

L’idée de planifier l’aménagement et de valoriser ce parcours piéton en y impliquant les citoyens pour qu’ils s’approprient le lieu est devenue prioritaire. Avec notre soutien, le comité du Parc linéaire fut créé, regroupant des organismes de la Ville, des citoyens du conseil du District 11, ainsi que des représentants d’organismes du milieu, dont Eurêko!

L’urbanisme tactique, un outil essentiel

Un exercice de vision a permis aux citoyens de s’exprimer sur les éléments qui nourrissent leur sentiment d’appartenance ainsi que leurs souhaits pour le parc linéaire. Plusieurs interventions de citoyens et d’un organisme de milieu ont été soutenues financièrement par la Ville. Il faut souligner le travail remarquable du conseiller municipal. Impliqué dans le projet depuis le début, il montre qu’en s’entourant des citoyens et des organismes de la société civile, on peut réaliser des projets participatifs inspirants. C’est en ancrant l’application des principes de l’urbanisme participatif au sein même de la Ville que ces pratiques deviendront la norme !