Phase 5 - Agir
Phase 5

Agir

Implanter des aménagements et prendre des engagements.

QUOI?

La phase de mise en œuvre du projet est une étape très attendue par l’ensemble des acteurs, car elle vient couronner de multiples efforts participatifs de sensibilisation, d’idéation, de concertation et de planification. C’est le moment de passer à l’action sur le terrain. Des solutions prometteuses ont été identifiées; leur mise en place constitue à coup sûr une étape inspirante et emballante!

Pour les projets d’envergure, la mise en œuvre se fait progressivement, jusqu’à l’obtention d’un résultat final satisfaisant pour l’ensemble des usagers et des parties concernées. La phase Agir peut ainsi s’étaler de quelques semaines à plusieurs années, selon la complexité des enjeux et l’ampleur des travaux à effectuer.

Il peut s’agir de planter des fleurs ou des arbustes pour entreprendre le verdissement d’un espace public, ou encore de mettre en place des mesures d’apaisement de la circulation automobile. Pour ce dernier type d’aménagement, il peut être judicieux de commencer par une phase pilote ou avec des mesures temporaires. On entend, par mesures temporaires, des aménagements simples, peu coûteux, faciles à implanter et réversibles, tels que du marquage au sol, l’installation de pots de fleurs de grande dimension ou encore la pose de bornes amovibles. Cela permet de vérifier l’efficacité des mesures mises en place et de favoriser leur acceptation par la population avant d’engager des sommes importantes pour la réalisation d’aménagements permanents.

Assurer un suivi de la mise en oeuvre

Dans les projets dont la mise en œuvre se fait à long terme (ex. : réaménagement des rues d’un quartier), une structure de suivi du projet doit être mise en place. Pour ce faire, il est souhaitable de créer un comité de suivi intégrant des élus, des professionnels municipaux, des citoyens et d’autres acteurs du processus participatif. Ce comité aura pour mandat d’établir une planification de la mise en œuvre, de façon à s’assurer de sa progression et de son adéquation avec les propositions faites lors du processus de planification. Il sera également responsable des communications liées au projet. Il est important de prévoir des mécanismes destinés à recueillir les avis des usagers afin de connaître leur appréciation des changements apportés.

POURQUOI?

  • Concrétiser la vision développée par l’ensemble des acteurs ayant participé aux différentes phases du processus.
  • Corriger les situations problématiques identifiées par les participants
  • Vérifier sur le terrain, par des aménagements temporaires ou des projets pilotes, que les solutions imaginées répondent bien aux besoins exprimés par les usagers et les corriger si nécessaire.

À retenir

La participation des élus et directeurs de la municipalité (ou d’autres organisations responsables) est importante puisque ce sont eux qui décideront de l’allocation des ressources humaines, financières et matérielles nécessaires à la mise en œuvre. C’est aussi le moment pour eux de s’engager publiquement à assurer la suite du projet et à tenir les citoyens informés.

QUI?

Les acteurs impliqués dans la réalisation diffèrent selon le type de projet ou le milieu d’intervention. Pour des projets de verdissement, les citoyens peuvent prendre une part active à la préparation du terrain et à la plantation des végétaux avec les responsables du projet. Cela favorise d’ailleurs l’appropriation et l’entretien des aménagements par les citoyens. Ces derniers peuvent aussi être activement impliqués dans l’aménagement d’une place publique, par exemple en réalisant une murale.

Dans le cas de projets d’envergure impliquant de la construction ou des interventions majeures (ex. : projet immobilier, modification à la configuration de rues, conversion d’un bâtiment public, etc.), la mise en œuvre relève des décideurs et des professionnels de l’aménagement. Il leur revient d’établir, avec les partenaires du projet, le plan de mise en œuvre, qui inclut le budget et le calendrier de réalisation. La prise d’engagements publics contribue à maintenir la mobilisation des citoyens.

COMMENT?

  • Activité de plantation et d’entretien de végétaux;
  • Prise d’engagements publics par les décideurs;
  • Création d’un comité de suivi de la mise en œuvre;
  • Adoption d’une résolution du conseil municipal confirmant l’allocation de ressources;
  • Réalisation de projets pilotes ou de mesures temporaires;
  • Réalisation d’aménagements permanents.

Participatory planning

L'urbanisme participatif est une approche pour co-concevoir des villes actives et durables. Notre approche rend l'urbanisme accessible, communautaire et amusant. Il est fondé sur la conviction que la rencontre des savoirs citoyens et des savoirs professionnels favorise un dialogue ouvert et une interaction productive entre les usagers, les experts et les décideurs.

Nous travaillons à l'échelle du quartier et adoptons une vision intégrée de l'aménagement, du design urbain, de l'architecture, des transports et des espaces publics. Nous intégrons également les questions de l'équité en santé et reconnaissons les liens entre les processus de planification participative, l'environnement bâti et la santé publique. Chaque communauté a un plan de travail unique, axé sur les besoins, élaboré en collaboration avec divers partenaires, mais notre approche de planification participative utilise une méthodologie commune.